Etude préalable à l’automatisation : faisabilité, opportunité, POC

 

 

Avant de se lancer dans un chantier d’automatisation, il est recommandé d’éprouver la faisabilité et l’opportunité du projet afin d’évaluer la pertinence des outils dans le contexte de l’entreprise, le patrimoine de tests à automatiser et les gains du projet. Cette étude passe notamment par ce qu’on appelle une preuve de concept, ou un POC (Proof of concept) d’automatisation.

Cet article reprend les grandes étapes de l’étude préalable à l’automatisation et répond plus particulièrement aux problématiques éprouvées par le POC lors de la mise en place d’un chantier d’automatisation de tests : à quelle étape le POC intervient dans le projet d’automatisation, quels en sont les enjeux, le processus et les bonnes pratiques.

  1. Définition d'un POC d'automatisation
  2. Enjeux d'un POC d'automatisation
  3. Restitution des résultats aux décideurs
  4. Les bonnes pratiques pour la réussite d'un POC
  5. Pourquoi Squash TA ?

 

Définition d’un POC d'automatisation

Un POC d’automatisation des tests est une des étapes préliminaires à la mise en place d'un projet d'automatisation des tests.

Dans le cycle d’achat, le POC permet à l’entreprise de mieux se focaliser sur les sujets importants, de créer les conditions pour une meilleure prise en main des utilisateurs, d’initier le changement, d’implémenter les bonnes pratiques et de poser les bases d’un déploiement réussi.

Il se focalise de manière plus pratique aux problématiques liées au contexte du client. Permettant ainsi de mesurer plus efficacement l’opportunité d’un projet d’industrialisation en fonction du contexte organisationnel, technique et applicatif.

 

Enjeux d’un POC d'automatisation

Le processus de développement des tests automatisés est un chantier fastidieux qui requiert de l’investissement et de la rigueur pour les équipes de développement. Une étude préalable est nécessaire afin de planifier la stratégie à mettre en place. 

Le POC permet d’adresser tout ou partie des principales problématiques liées à la mise en place d’un projet d’automatisation : 


1) La stratégie d’automatisation 

Objectif - Etudier l’éligibilité du patrimoine de test à l'automatisation, planifier la réorganisation des équipes, la montée en compétence, prévoir l’intervention d’experts tiers…

Il est tout d’abord primordial de prendre connaissance du contexte et d’analyser le référentiel de test existant pour vérifier que le patrimoine de tests existant est adéquat aux besoins de l’automatisation (granularité des cas de tests, catégorisation des cas de test (TNR, intégration)).

Élaborer une stratégie d’automatisation permettra également d'identifier les prérequis et les impacts liés à la mise en œuvre de l’automatisation (plan de remédiation sur le patrimoine de test, définition des compétences nécessaires à l’automatisation, organisation cible, environnement de développement, etc.)


2) L’étude de faisabilité technique 

Objectif - Faire les bons choix techniques

Cette étape vérifie que les tests sont éligibles techniquement à l’automatisation (choix des automates compatibles pour interagir avec le SUT, utilisation de proxy, etc).

Cela consiste à prendre un échantillon représentatif des cas de test repérés et à réaliser les scripts automatiques associés. L’étude permet d’évaluer la complexité technique de mise en œuvre (installation d’un environnement dédié, scripting, préparation des jeux de données, paramétrage, variabilité, orchestration, enjeux de sécurité) et de calculer le retour sur investissement pour l’échantillon de référence. 


3) L'étude d’opportunité

Objectif - Calculer le ROI, les gains en termes de qualité et de délai dans le cycle de développement, budgétiser l’investissement en matériel et ressources humaines…

 L’étude d’opportunité permet de calculer les différents gains auxquels conduit l’automatisation des tests sur le périmètre choisi en termes de :

  • Temps - Délai de mise en production
  • Qualité - Couverture de test, volume d’exécution de test, tests les plus opportuns à automatiser (stabilité fonctionnelle, technique, temps d’exécution manuel vs automatique, etc.)
  • Financier - ROI 

 

Restitution des résultats aux décideurs 


La restitution des résultats d’un POC d’automatisation permet de sensibiliser les décideurs et de soulever certains points de vigilance avant toute prise de décision finale. Les consultants responsables d’un POC d’automatisation ont également pour mission de conseiller le client et de l’accompagner dans sa prise de décision.

La restitution des résultats se fait la plupart du temps lors d'un rendez-vous en présentiel. Elle comprend également la livraison d’un certain nombre de documents, tels que l’étude d’opportunité, la matrice de sélection des tests à automatiser, les scripts automatisés et le bilan de l’étude de faisabilité. 

La restitution permet aussi de proposer un plan d’automatisation.

 

Les bonnes pratiques pour la réussite d’un POC 

  • Fournir au client les pré-requis pour un bon POC (préparation de l’environnement, système sous test dédié à l’automatisation (différent de l’environnement de recette)).
  • Bien définir le périmètre du POC.
  • Répondre aux problématiques posées à l’initiation  du projet.

 

S’il est validé, un POC d’automatisation de tests est suivi de la mise en place des différentes étapes du projet d’automatisation :

  1. Définition de l’architecture de la plateforme d’automatisation
  2. Mise en place de l’outillage d’automatisation dans une plateforme dédiée
  3. Définir le cycle d’automatisation
  4. Adapter l’organisation des équipes aux nouveaux processus
  5. Formation des utilisateurs et de l’ensemble des acteurs aux outils et nouveaux processus
  6. Lancement du projet

Le temps imparti aux différentes étapes d’un POC d’automatisation dépend évidemment de l’organisation des équipes internes, des outils utilisés et du patrimoine existant.

 

Il existe une estimation pour le POC d’automatisation lorsque l’architecture d’exécution est basée sur Squash TA, outil d’industrialisation des tests fonctionnels privilégié par Henix pour les chantiers d’automatisation de ses clients.

  • Compréhension du contexte, des enjeux et des besoins : approximativement 2 jours.
  • Etude de faisabilité technique : approximativement 6 jours. En moyenne, 5 tests automatisés sont réalisés pendant l’étude de faisabilité. Ce peut être des tests de Batch, des tests de Web services et/ou des tests d'IHM Web.
  • Etude d’opportunité : approximativement 7 jours. 

Un POC Squash TA est composé des 3 phases décrites précédemment. Il est pris en charge par un consultant Henix et dure approximativement 20 jours.

 

Pourquoi Squash TA ?

Squash TA est le seul Framework du marché qui embarque les automates les plus utilisés (SoapUI, Selenium, Sahi, Dbunit…). Il permet de gérer l’alimentation et le nettoyage des données avant et après les tests ou de gérer le vieillissement des données. Il est de plus interfaçable au gestionnaire de référentiel de test Squash TM ou pilotable à partir d’une plateforme d’intégration continue (Jenkins).

 

Architecture d'un POC Squash TA, illustrant l'interface avec les différentes briques de la suite Squash

 

 


Le POC Squash TA est proposé par la société Henix comme offre de services et expertise Squash TA. Retrouvez plus d'informations sur le site commercial.

 

A lire également : le retour d'expérience sur l'automatisation du patrimoine de tests.